Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Bonjour, 

Cet Index sera complété au fur et à mesure.
Il se veut simple et seul les mots "importants" y seront exposés.

-C-



Cercle magique : « A la suite des rituels des mages de l’antique Mésopotamie, la plupart des rituels occidentaux ont recours à un cercle magique.
La croyance populaire veut que ce cercle serve à protéger l’opérateur.
En réalité, le cercle est bien plus que cela.
Symbole de l’Univers et des mondes, il crée un espace et un temps magique, ou plutôt il qualifie une portion de l’espace et du temps.
C’est pourquoi, on trouve souvent dans le cercle magiques de nombreuses inscriptions propres à le situer dans le temps et l’espace. 
Les clés d’établissement du cercle varient d’un rituel à l’autre, mais son rôle ne change guère. 
Tout au plus, peut-on considérer que dans certains rituels le cercle, en plus de son rôle classique, résume symboliquement la cérémonie. 

Néanmoins certains grimoires n’utilisent pas le cercle. » 
Dictionnaire de la Magie de M.Declos et J-L.Caradeau

Choc en retour : "Le « Choc en retour » est un phénomène décrit comme le retour des forces maléfiques qui ont raté leur cible vers l'opérateur mal intentionné. 
Il est décrit comme un phénomène d'ordre énergétique, presque mécanique, mais ne doit être compris comme tel.
L'analogie avec "L'effet boomerang" est certes correcte, mais le phénomène est bien entendu d'ordre spirituel. 
Il est lié en effet à la nature de l'intention et aux sentiments qui animent l'opérateur. 
Le choc en retour est aussi lié à la façon dont la société, dans laquelle vit l'opérateur, jugerait 
majoritairement son action ou et à ce que les individus de cette société éprouveraient à son égard s'ils avaient été victimes de cette action. 
Un choc en retour se traduit généralement par un effet d'auto-envoûtement."

Il est appelé « loi du Karma », « loi de la récolte », « effet boomerang », c’est un principe du bon sens : Nos actions ont des conséquences qui nous (trans-) forment. Cela s ‘appelle l’expérience. Le mot "choc" souligne que ce phénomène, ne se manifeste de manière négative que si on n'y prend pas garde au départ.

Pourquoi est-il aussi nommé « triple retour » ?
L’expression le "triple retour" ou "trois fois" est lié a la religion Wicca.
C'est un enseignement pour dire que les actions ont une portée dans tous les plans, décrits au nombre de 3 dans nombres de spiritualités : physique, astral, spirituel. Cela n’a rien à voir avec la « quantité » de retour. Ce sont des enseignements de sagesse.

Le choc en retour ne concerne que la magie noir ?
Si on pense avoir mal agit ou que l’on constate de mauvaises répercussions , il est possible par "auto envoûtement" de subir un retour négatif. C’est un principe d'action-réaction.
De plus, un rituel déplace des énergies. On peut dès lors recevoir un contre coup d’intensité croissante avec l’importance de la quantité d’énergie déplacée avec ce qui « aurait dû être ».
Exemples : 
On permet à deux personnes de se rencontrer car on juge que ce serait faire le "bien" pour elles. Hors, il aurait dû y avoir qu'une infime possibilité pour qu'elles se rencontres. Alors, on a modifié plus ou moins les énergies en jeu.
Dans ce cas, sans pour autant avoir manipulé des "forces maléfiques", un retour peut s'en suivre...

Le « choc en retour » est tout simplement un principe d’action-réaction.


-D-



Démon / Daïmôn : 

Le mot démon vient du grec « daïmôn », en latin « daemon » qui signifie plus ou moins esprit ou génie. Dans la pensée grecque, les démons sont des êtres divins ou semblables aux dieux par un certain pouvoir. 
Le démon de quelqu'un a été aussi identifié à la volonté divine, et, par conséquence, au destin de l’homme. 
Puis, le mot vint à désigner les dieux inférieurs et enfin les esprits mauvais.

Suivant une autre ligne d’interprétation, les démons étaient les âmes des défunts, génies tutélaires, ou redoutables, intermédiaires entre les Dieux immortels, et les hommes vivants mais mortels. 
Un génie était attaché à chaque homme, et jouait le rôle de conseiller secret, agissant par intuitions soudaines plus que par raisonnement. C’était comme son inspiration intérieure.

Les démons et esprits maléfiques des mythes et folklores du monde entier reflétaient toutes les peurs et angoisses des humains mais aujourd’hui, ils sont devenus un élément du folklore, et, la croyance populaire à ces entités ne cesse de décliner depuis le XVIIIe siècle.

Les démons sont innombrables et invisibles : chaque humain en a 10 000 à sa droite et 10 000 à sa gauche (Talmud de Babylone, traité Berakoth 6a). Ils habitent de préférence les lieux isolés et impurs, le désert, les ruines. Ils sont à redouter, surtout la nuit. 
Ils s’attaquent aux bêtes comme aux hommes. 
Ils sont cause des maladies physiques et des troubles psychiques, ils font naître des passions désordonnées, ils provoquent la colère et attisent la jalousie.

Les démons sont tentateurs. 
Dès l’origine, sous la forme du serpent, Satan séduit Eve. Il lui dit : « Est-il vrai que Dieu vous a dit « Vous ne mangerez d’aucun des arbres du jardin ». 
Le serpent ajouta : « Il est faux que vous mourrez. Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux » » (Genèse 3, 1 5) 

La tentation est grande pour les hommes d’utiliser la puissance des démons : Merlin l’Enchanteur, Robert le Diable, Tannhäuser et Faust nouent des alliances avec eux et tirent de ces contrats des pouvoirs merveilleux (Goethe utilise dans Faust le démon médiéval Méphistophélès « celui qui hait la lumière »).

Dans le christianisme, le démon devint un ange déchu, capable de dévouer les hommes pour les mettre au service de son maître : Satan. 
Appelé aussi Lucifer (« Porteur de lumière » en latin), du nom qu’il avait avant sa déchéance, il est très puissant, intelligent, beau, orgueilleux, séducteur, rusé, rebelle à toute loi, fourbe et pervers. C’est le « Prince de ce monde ».

D’une variété considérable, (monstres, dragons, hybrides semi-humains, géants, nains) diables et démons livrent un combat perpétuel contre les dieux. 

Certains sont même sans forme, comme les oni du Japon qui servent des divinités chthoniennes et passent pour être responsables des tempêtes.

En Ecosse, les légendaires kelpies hantent les étangs, prêts à attirer au fond de l’eau les voyageurs imprudents.

Les démons babyloniens sont les enfants de la Terre et du Ciel. 
Ils ne peuvent être reconnus ni par les dieux ni par les hommes, car ils sont entourés d’un halo qui les rend invisibles. Ils sont brillants comme des étoiles, mais sales et puants. Ils détruisent la force sexuelle de l’homme. 
Ils pénètrent partout subrepticement, tels des serpents, enlèvent l’épouse à son mari, séparent le fils du père. Ils se nourrissent de sang et sécrètent un venin redoutable.

Les raksavas représentent pour l'Inde toutes les forces hostiles. 
Ils ont tantôt des formes hostiles, tantôt des allures séduisantes. On dit qu'ils pénètrent les cadavres abandonnés, qu'ils en mangent la chair, et les animent ensuite à leur guise pour répandre le mal autour d'eux.

Les kouei chinois sont des êtres répugnants, de grande dimension, au visage noir ou vert, portant de grandes dents longues et aiguisées, couverts de poils très longs sur toute la figure. Ils errent dans les lieux corrompus et les ordures, se changent en démons de l’eau et entrent dans la respiration des hommes pour introduire en eux des matières nuisibles et mortelles. Les maladies, les accidents et les catastrophes sont leurs œuvres.

Les démons de l’islam : Iblis ou ou Shaytân est le chef des démons (shayâtîn). Seul ange à avoir refusé de se prosterner devant Adam après que Dieu l’eut créé de l’argile. Il est maudit par Allah qui le laisse libre de tenter les faibles. 
Maître des anges déchus, il enseigna aux hommes l'art de fabriquer des armes, de fondre les métaux pour créer de la monnaie. 
C'est lui qui montra aux femmes l'art d'employer des fards et autres ornements. Il apprit également aux géants à utiliser leur force et à remuer leurs passions. Il enseigna la vertu des simples (herbes) et la force des poisons, des enchantements, des fascinations. Il enseigna enfin l'astronomie, la divination par les signes de l'air, de la terre et de la lune.

Sources : larousse des mytologies, compilhistoire,dictionnaire des symboles
Enorme merci à Purplemoon

                                                        -E-

Ether (ou Akâsha ou Quintessence) : 

"C'est de l'Ether que sont issus les quatre autres éléments, et c'est lui qu'ils réintègreront une fois purifiés.
L'Ether symbolise l'Esprit, l'Etre primordial, l'Inengendré, qui n'a ni commencement, ni fin.
Certains concidèrent que c'est dans l'Ether que se trouvent les plans astraux.
Il contient l'énergie à l'état pur, c'est à cire vierge de toute modification.
Dans la tradition orientale, l'Akâsha est le fluide qui entoure le cosmos et où se trouvent les archétypes qui attendent d'être réalisés et les traces de tous les êtres vivants ayant existé.
Certaines disent pouvoir accéder à cette énorme masse de savoir qui est alors appelée Annales Akâshiques." (Soucre : Grimoire de Sorcellerie de Morigane)


Dans ces Annales/ Archives Akâshiques chacun peut y retrouver son "livre d'âme" et y voir ses Vies Antérieures. Une sorte de grande Bibliothèque contenant les registres de chaque âme, entité,....
Cependant, tous n'arrivent pas à les atteindres. 
On doit y lire que son akâsha, cependant certains peuvent consulter celui d'un "demandeur" ni accédant pas.

Les Annales sont encadrées par des Guides qui sont là pour nous Guider..ou pour nous en empêcher...
Ils peuvent conseiller les "esprits désincarnés" sur le choix d'une nouvelle incarnation.
Eviter de refaire les erreurs passées, continuer son évolution, etc...

Les visiter avec une mauvaise intention peut vous causer de sacré dégâts de par le couroux des Guides.



-M-


Magie : "Science occulte qui permet d'obtenir des effets merveilleux à l'aide de moyens surnaturels." Dictionnaire Hachette.

Apulée : "La magie est la science de la piété et du divin (...). Mes adversaires, toutefois, peuvent adopter le sens du vulgaire, selon lequel le mage, étant en communauté avec les dieux immortels, a le pouvoir de tout faire par la vertu mystérieuse des incantations."

Helena Blavatsky : « La magie, considérée comme science, est la connaissance des principes et de la voie par laquelle l’omniscience et l’omnipotence de l’Esprit et son contrôle sur les forces de la nature peuvent être acquis par l’individu tandis qu’il est encore dans le corps. Considérée comme art, la magie est l’application de ces connaissances à la pratique. » 
"La magie est la science de la communication avec les Puissances supra-mondaines éternelles et de leur direction, ainsi que du commandement de celles de ces puissances appartenant aux sphères inférieures ; 
connaissance pratique des mystères cachés de la nature connus seulement du petit nombre parce qu'il est très difficile de les acquérir sans tomber dans les péchés contre nature."

Aleister Crowley : "Magick is the Science and Art of causing Change to occur in conformity with Will. La Magie est la Science et l'Art d'occasionner des Changements en accord avec la Volonté."

Pierre A. Riffard : "La magie est l'action efficace sur un objet réel ou mental, par la parole, le geste, l'image ou la pensée, indépendamment des catégories de l'être (espace, temps, causalité), mais conformément à des correspondances soit analogiques [par exemple, rouge = le fer, le mardi] soit mécaniques [rouge → excitation, mûrissement]."


Selon Wikipédia : En général, on lie l'idée de magie à ces notions : admettre l'existence de forces surnaturelles et secrètes, contraindre les puissances du ciel ou de la nature, recourir à des moyens d'action qui ne sont ni religieux ni techniques mais occultes, distinguer magiciens et sorciers, obtenir des effets merveilleux, occuper dans la société une position qui engendre une certaine crainte.

On peut distinguer mage, magicien, magiste : 

1) Le mage est un sage, qui connaît les secrets de la nature.
2) Le magicien est un praticien, il réalise des merveilles ; dans les années 1760, on disait le comte de Saint-Germain magicien, car, soi-disant, il vivait depuis l'époque de Jésus, ne mangeait pas, créait des pierres précieuses, faisait disparaître les taches des diamants, transmutait les métaux en or... 
3) Le magiste est un sage praticien, il est à la fois savant comme le mage et habile comme le magicien ; au XIXe s., on considérait Helena Blavatsky et Papus comme des magistes. - 

D'autres personnes font des "miracles", mais autrement. 
Le prestidigitateur et le "fakir" utilisent l'illusion ; 
le médium et le prodige ont un don ; 
le saint et le mystique comptent sur Dieu.

-R-


Rite : C’est l’ensemble des opérations qui se déroulent de l’ouverture des travaux au renvoi des esprits. Il se définit comme « paroles, gestes, actions » 
Dictionnaire de la Magie de M.Declos et J-L.Caradeau

Rituel : Document qui décrit un rite dans les moindres détails de son déroulement : décoration de la pièce, vêtements de l’opérateur, disposition de l’autel, paroles à dire et gestes qui doivent les accompagner. Dictionnaire de la Magie de M.Declos et J-L.Caradeau

-> C' est une répétition de gestes, de mouvements et de phrases. 
Il ne peut être en principe spontané car il est réglé, codifié et le respect du dit rituel en garantit son efficacité. 
Un rituel peut servir à célébrer un sabbat, un sermon ou même une naissance. Il peut être magique ou non tout dépend de comment on souhaite l’appliquer.


-S-

Sabbat : 


Les huits Sabbats où la « Roue de l'année ».

Jadis, on reconnaissait la relation humaine avec le cercle des saisons en marquant des points particuliers de l'année par des célébrations.

Les Sabbats sont au nombre de huit. 
Ce sont des fêtes particulières de l'année.

On peut soit allumée une bougie, mettre de l'encens et boire un verre de vin/d'hydromel pour les fêter, soit faire une soirée particulière selon le Sabbat, soit profiter de le fêter tout un WE et faire rituel en groupe, etc......

Les Fêtes peuvent avoir des noms différents selon sa culture (druidique, wiccane, etc..) :

-Samhain → 31 Octobre
-Yule → 21-22 Décembre
-Imbolc → 1er-2 Février
-Ostara ou Eostre → 21-22 mars 
-Beltane ou Beltaine → 1er Mai
-Litha → 21-22 juin 
-Lugnasad → 1er-2 août
-Mabon ou Modron → 21-22 septembre


A ne pas confondre avec les Esbats qui eux fêtent les pleines Lunes.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Miss Maou et son Antre de l'Occulte
  • Miss Maou et son Antre de l'Occulte
  • : Philosophie de Vie et développement personnel. Ce blog a pour but le partage, la publication de l'actualité dont on ne parle pas au 20h, l'échange sur l'Esotérisme, mes conseils, mes écrits et accessoirement ma Vie. Bienvenue à tous,
  • Contact

Recherche