Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 10:20

Bien le bonjour,


Voici un article que j'ai lu ce matin, j'aimerais votre avis à ce sujet et repasserais donner le mien.

Pourquoi ? Car le jeûne j'ai des pour et des contres..(Oui ça fait du bien mais sur une courte durée et la fréquence du jeune, je me dis qu'elle doit être assez espacée sur le temps). Bref je ne sais encore où me situer .


Merci à tous et à très vite.

 

            http://www.inxl6.org/img/photos/e5d0692360dc21b3c4361bf0869965bb.jpg

................................................................................;

Clef de la santé et du bien être 
individuel et collectif

Le jeûne, tel qu'il doit être réellement appliqué, signifie l 'absence totale de nourriture solide ou liquide ! Bien entendu il s'agit ici du jeûne complet, qui s'adresse à des personnes déjà préparées par une diète équilibrée et saine.

Pour la majorité de nos contemporains, jeûner signifie généralement réduire légèrement la quantité de nourriture ingérée, soit, éventuellement, remplacer la viande par du poisson. Précisons encore une fois que le jeûne véritable est caractérisé par une absence TOTALE de nourriture, sur une période de temps donnée et définie par avance. Il est évident qu'une telle pratique ne saurait être employée n'importe quand et surtout n'importe comment, par des personnes pleines de zèle, mais dépourvues des connaissances suffisantes en la matière.

Le jeûne apporte un nombre important de changements, tant chimiques qu'organiques. Il est nécessaire de préciser que les changements les plus profonds et les plus "spectaculaires " sont apportés par les jeûnes longs.
Les jeûnes courts, de 24, 36 ou 48 heures, s'ils sont utiles, ne peuvent être considérés que comme des préparations aux jeûnes réels qui s'étendent sur des périodes allant de 7 à 21 jours. Voire même, dans les cas de jeûnes mystiques, 40 jours. Il est même fait état de jeûnes beaucoup plus longs dans des études antérieures.

Citons Marie Geoffroy:

LE JEÛNE
MOYEN DE PURIFICATION TOTALE

AVANT-PROPOS. Ce petit livre n'a d'autre prétention que de guider les personnes qui désirent améliorer leur santé.
La cure de jeûne a fait ses preuves et l'auteur l'a personnellement pratiquée et observée sur elle-même ainsi que sur son entourage, pendant plusieurs années.
Ayant commencé ses expériences en 1943, avec une documentation insuffisante, elle ne put, les premiers temps, dépasser la durée de 2 ou 3 jours dans les jeûnes systématiques auxquels elle s'astreignit.
Quelques années après, ayant heureusement rencontré le Docteur BERTHOLET, de Lausanne, celui-ci lui enseigna les précautions indispensables à prendre au cours des jeûnes de longue durée, pour ne pas être incommodé. Ces connaissances lui permirent de pousser beaucoup plus loin ses expériences et de les couronner par un jeûne de 49 jours, à l'époque du Carême 1950. 
Ayant recommencé la même expérience l'année suivante, c'est au cours de ce jeûne commencé le 4 février 1951, qu'elle a écrit presque entièrement et mis au point cette brochure, en vue de la Conférence qu'elle avait tenu à faire à la réunion de " La Vie Claire ", le 17 mars, étant au 42e jour de son jeûne (1).
Cette expérience lui a permis de prouver que, contrairement à ce qu'on croit, les activités physiques et cérébrales ne sont nullement affectées par une longue privation de nourriture, et que, bien au contraire, on bénéficie dans cet état, d'une clarté d'esprit plus subtile et d'une plus grande facilité pour l'effort mental comme pour l'effort physique.
Cette brochure ne s'adresse pas seulement aux malades désireux d'améliorer leur santé en remontant à la véritable cause première de leur état.
L'auteur souhaite très vivement que des médecins veuillent bien prendre la peine de la lire. Elle est prête à les aider, dans toute la mesure qui lui sera possible, à établir des contrôles scientifiques et à faire toutes observations, au cours de ses jeûnes, pour leur permettre de se faire une opinion exacte sur cette thérapeutique trop méconnue. 
Mars 1951.

(1) Cette manifestation a eu lieu dans la grande salle des Sociétés Savantes, à Paris, devant quelques médecins et une nombreuse assistance.
Depuis la première édition de ce livre, l'auteur poursuit ses expériences, notamment par un jeûne de 49 jours, chaque année, à l'époque du Carême (pour la religion catholique).
Elle a observé que le progrès dans la réfection des organes malades ou affaiblis, est continuel, en ce sens que, à chaque nouveau jeûne, tout se passe comme si le travail de réfection reprenait au point où il s'est arrêté l'année précédente.
Elle a également constaté que la privation de nourriture - qui d'ailleurs n'est pénible que pendant la première semaine en raison du besoin créé par l'habitude - est de plus en plus facilement supportée à mesure que l'on s'exerce au jeûne.
Un tel entraînement n'est pas à dédaigner, à notre époque d'insécurité - car il permettrait, le cas échéant, de supporter plus facilement et sans dommage, des privations accidentelles ou des restrictions imposées par les événements. 
Février 1954


Pendant un jeûne, les tissus les moins nécessaires sont les premiers à disparaître. Quant aux tissus essentiels, ils se nourrissent par autolyse.
L'empoisonnement du corps, dans son ensemble, se fait par l'intermédiaire du sang, qui, chargé de toutes les scories qui lui sont envoyées, les redistribue généreusement.

Voyons maintenant comment le jeûne aide à la purification du corps.
" Un sang normal contient 4 500 000 à 5 000 000 et jusqu'à 6 000 000 de globules rouges par mm3 chez des jeunes gens en bonne santé et 3 000 à 10 500, avec une moyenne probable de 500 à 10 000 de globules blancs par mm3 (leucocytes).

" Le sang du Dr Eales fut examiné le 20 juin 1907, le premier jour de son jeûne, par le Dr P. G. HURFORD, médecin à l'hôpital universitaire de Washington, St Louis. Le résultat fut le suivant :
Leucocytes : 5 300 par mm3
Hématies : 4 900 000 par mm3
Hémoglobine : 90 %
Un examen du sang fut refait le 3 juillet, le 14e jour de son jeûne par le docteur S. B. Strong, qui donna les résultats suivants :
Leucocytes : 7 000 par mm3
Hématies : 5 528 000 par mm3
Hémoglobines : 90%
" On notera que le sang s'est considérablement amélioré au cours du jeûne ". 
Extraits de : LE JEUNE -Sheldon- éditions " Le courrier du livre "


 

Cet exemple sert uniquement à démontrer que, déjà au début du vingtième siècle, des médecins à l'esprit ouvert avaient établi scientifiquement les bienfaits du jeûne sur le sang, donc sur l'état général du corps.

Upton Sinclair dit : " La plus grande chose à propos du jeûne est qu'il nous donne un nouveau niveau de santé. Par un jeûne bien conduit, le corps est véritablement régénéré, les cellules usées ont péri, pour être remplacées par des cellules jeunes et en parfait état. Les micro intelligences ont abandonné leurs anciennes carapaces et en ont revêtu de nouvelles, beaucoup plus aptes à réaliser leurs fonctions.
Ainsi le corps est-il neuf. Un effet rajeunissant est constaté, la peau devient lisse et respire la santé, les yeux sont clairs, car le foie est totalement dégagé.

" Les docteurs CARLSON et KUNDE, du service de physiologie de l'université de Chicago, ont montré qu'un jeûne de deux semaines restaure, temporairement, les tissus d'un homme de quarante ans et les ramène à la condition d'un jeune de dix sept ans " 
(Le jeûne - Sheldon- Le courrier du livre).

Citons également le Mahatma GANDHI, qui écrit dans "Tous les hommes sont frères "-Gallimard- collection Idées :
" Pour produire un effet souhaitable, les privations ne doivent pas être imposées par la volonté des autres. Nous devons nous y soumettre nous-même de plein gré. "
Toute purification par le jeûne doit être entreprise très prudemment ! Ainsi, le premier jeûne ne devra-t-il jamais dépasser 36 heures.

Voici comment procéder exactement:

  1. Décidez à l'avance de la date et de la durée de votre jeûne.
  2. Commencez votre jeûne un soir, après un repas léger, sans viande ni poisson, disons vers vingt heures.
  3. Buvez autant que nécessaire.
  4. À la fin de votre jeûne, ne vous jetez pas sur une nourriture abondante.
  5. Ne prenez comme premier repas, qu'un bon potage, fait de légumes frais cuits à feu doux.

Le premier jeûne de 36 heures terminé, attendez un mois avant d'en entreprendre un deuxième. Puis laissez de nouveau s'écouler une période de 30 jours entre le deuxième et le troisième jeûne.

A la fin du troisième jeûne, si vous ne vous êtes pas " goinfré " entre chaque jeûne, vous devriez avoir perdu de un à trois kilos de graisses superflues. Cette pratique pourra ensuite être utilisée sur une période de 24 heures chaque semaine. Sans aucun inconvénient pour votre santé, bien au contraire !

Nettoyant l'organisme en profondeur, de manière régulière et sans agression, ce jour de jeûne pourrait également contribuer à l'amélioration totale de la vie dans nos sociétés. Examinons concrètement comment.

Partons du principe que vous avez vérifié et expérimenté l'efficacité positive du jeûne sur votre santé.
Les conséquences sont :

  1. Une meilleure santé
  2. Un meilleur moral
  3. Une énergie plus grande
  4. Des économies sur les repas !

Les trois premiers points étant acquis pour chaque individu qui jeûne, reste à utiliser, pour la santé et la vie sociale d'un pays donné, le 4ème point. 

Voici ce qui est proposé:
En admettant que chaque individu d'une même famille "dépense " l'équivalent de deux euros par repas ; soit trois repas par jour, par famille de 4 personnes, ceci fait 4 x 6 euros = 24 euros. 
Que cette somme soit épargnée chaque semaine et utilisée pour venir en aide à des personnes en difficultés. Ces 24 euros multipliés par, disons, 5 millions de familles, nous donnent 120 millions d'euros.
Cette somme colossale peut être utilisée pour soulager la misère. Quelle que soit la cause de celle ci. 
N'oubliez pas que ces 120 millions d'euros peuvent être collectés chaque semaine !
Uniquement par des personnes soucieuses de leur santé et de leur bien être.


 

Faites une opération simple : En sachant qu'il y a 4 millions de chômeurs, plus dix millions de pauvres, nous obtenons, en arrondissant au chiffre supérieur 15 millions de malheureux, dans un pays comme la France. Réfléchissez-y ! 
D'un côté la possibilité de collecter chaque semaine 120 millions d'euros, et de l'autre, " seulement " 15 millions de malheureux. 
Avec ces chiffres, ne vous semble-t-il pas aisé d'éradiquer la souffrance morale, dans tout pays comprenant des hommes et des femmes de bonne volonté, soucieux de leur bien être et de celui de leurs proches.
De plus, toutes ces personnes prenant en charge leur santé et leur bien être, seraient autant de charges ôtées des frais de fonctionnement de la sécurité sociale.
Les dépenses de santé chuteraient de manière significative ! 
Doux délire d'un rêveur que cette solution ? Peut être.
Mais vous, qu'en pensez vous, au fond de vous même ?
Ceci ne vous semble-t-il pas réalisable ? Je suis persuadé que si.
Même si le chiffre de 5 millions de familles peut être difficilement atteint, l'égoïsme étant toujours fortement présent au sein de la civilisation humaine, quel que soit le nombre de familles, le malheur et la misère régresseraient de manière significative.
Sans vraiment faire de " sacrifices ", puisque cette démarche altruiste aurait comme point de départ la volonté et le désir d'être soi même et de maintenir sa famille en parfaite santé.
.........

Ainsi, le jeûne que vous pratiquerez sera, sur tous les plans de votre vie, un véritable et incomparable purificateur.

D.C. Braibant
(Auteur du livre : 
les vérités interdites)

Partager cet article

Repost 0
Published by Miss Maou - dans Cuisine
commenter cet article

commentaires

Sabine 07/05/2011 12:51



Bonjour


Je suis une femme de 39 ans et jamais j'avais pour pensée, un régime ou autre.


Dans la recherche de mon être intérieur, un jour, je ne pouvaos plus manger. Je commençais à paniquer et à avoir peur alors je me suis mise à chercher sur internet. J'en ai compris que mon corps
me demandait de faire un jeûne. Au même moment, j'étais guidée sur mes recherches de tous les 40 jours du passer comme Jésus Christ ou Moïse. D'origine hatée, depuis l'age de mes 11 ans, vous
comprenez bien mes difficultés dans tout ce que je lisais.


J'en compris que mon coeur me demandait un jeûne de 40 jours, mais la peur était au rendez-vous. J'ai donc fait 21 jours, pour la première fois de ma vie et avec une force intérieur incroyable.
Quand j'ai arrêté mon jeûne, de 21 jours, quelques jours, plus tard, j'ai pleuré de toutes mes larmes car je comprenais ma faute.


Alors j'ai programmé seule mon jeûne de 40 jours, que j'ai fait du 23 juillet 2008 au 31 août 2008, durant la période la plus chaude, comme le précise Jésus, en référence au désert et au diable,
donc la période la plus chaude.


Tout n'a été que bonheur et le 39ième jour, je suis allée au toilette et je commençais à me vider de selle (caca), à ma grande surprise n'ayant rien dans mon estomac et le 40ième jour, alors là,
j'en ai même eu mal aux fesse, comme on dit, tellement que ces selles étaient vieillent depuis mon enfance.


Durant la nuit du 40 au 41ième jour, j'ai fait un rêve à 1h30 du matin, ma mère spirituelle comme je l'apelle, une femme qui est comme une copie de ma mère et l'une de mes meilleures amies, me
disait de manger car si j'attendais trop, je ne pourrai plus me nourrir si je ne le fait maintenant, alors je me suis levée et je me suis régalée des soupes que j'avais préparé durant mon jeûne
pour la repirse de mon alimentation.


Aujourd'hui, je suis végétalienne, un peu de fromage encore quand mon coeur me le dit sinon, plus aucun produit animal et je suis heureuse, car je les aime de tout mon coeur.


Voilou, bisous


 



Nymuo 17/06/2010 11:28



Après plusieurs lectures j'ai réussi à te comprendre


Je suis assez d'accord avec toi. Pour ressentir du plaisir à avoir un bon hygiène de vie, il faut connaitre le "mauvais" hygiène de vie.


Mais d'un point de vue purement santé du corp physique, le fait de prendre du plaisir, on s'en fout, ce qui compte c'est d'avoir une bonne hygiène de vie au quotidien.



Miss Maou 17/06/2010 11:34



Certes mais en admettant que quand l'esprit va tout va....Que le corps et l'esprit (donc le moral) sont liés......


 


J'ai besoin de plaisir pour me sentir bien dans mon corps et ma tête quand même XD


 


Et entre nous...je connais tellement de gens qui ont une hygiène de vie incroyable et qui se tape de sale maladie....J'préfères en profiter de tant en tant....



Nymuo 16/06/2010 11:08



Supposons que les bienfaits du jeune soient vrai.


Croire qu'il est possible de faire changer la société (notamment la santé) est une utopie.


Il suffit de regarder l'alcool ou le tabac. Il est prouvé que leur consommation est mauvaise pour la santé (bien plus mauvais que de ne pas faire de jeune), c'est su de tout le monde, il y a des
compagnes de prévention, des messages sur les bouteilles/paquets, etc.... Et pourtant ...bah ca marche pas les gens continuent.


 


Ma conclusion est donc il est possible que le jeune soit bénéfique mais ca ne va rien changer au niveau de la sécurité social/société.



Miss Maou 16/06/2010 13:01






Coucou frangin et bon point de vue !


Disons que dans tout les cas, le plus sain est de laisser les gens LIBRE et ne pas vouloir les materner à l'extrême, de là à leur enlever tout jugement.


 


Ici j'vois l'aspect du jeune pour une période précise côté psychologique.


Personnellement, côté hygiène de vie je ne suis pas le parfait exemple !!!


Cigarette, Alcool, grosse bouffe => Cependant, mon corps ou mon psychique me fait part de temps à autre : Stop => Thé Vert, Légumes, se lever tôt, bref totale hygiène de vie dont on en
rêverait !


Mais c'est comme si le plaisir des extras ou de la bonne hygiène n'était pas là si je poursuivais en continu l'un ou l'autre...


 


Avec réflexion et en tout cas chez moi, pour que la bonne hygiène de Vie me fasse un bien Fou ( je suis d'ailleurs en plein dedans !), mon corps doit connaître les horaires bordéliques, etc.


 


Pis comme tu le sais j'aime "profiter de la vie" dans le sens : ultra gourmande XD


Je sais qu'il me faut changer une multitude de chose mais bon....Voilà je me questionne toujours même si en pratique et au final j'écoute mon corps.


 


Je suis lisible là p'tit frère ? Tu en penses quoi toi ?



lypha 12/06/2010 11:09



Honnêtement, je ne sais plus quoi penser du jeûne actuellement.


Normalement, je suis pour puisque j'avais l'habitude de le pratiquer avec mon père régulièrement quand j'étais jeune!


Mais, cela fait des années que je ne l'ai plus fait ! De toute façon, il ne faut pas faire n'importe quoi, n'importe comment. Et, en règle général, nous mangeons bien trop et fatiguons notre
organisme !


Mais, je suis gourmande !


Tu vois, je te fais une réponse de breton ! Ni pour, ni contre !


Bonne journée à toi


Lypha



Miss Maou 12/06/2010 11:37






 


Chez nous on dit réponse de Normand : P'tet ben que oui, p'tet ben que non loool


Mais étant bretonne et vu ce que j'ai écrit en préambule de l'article euh....J'vais y méditer XD



Présentation

  • : Miss Maou et son Antre de l'Occulte
  • Miss Maou et son Antre de l'Occulte
  • : Philosophie de Vie et développement personnel. Ce blog a pour but le partage, la publication de l'actualité dont on ne parle pas au 20h, l'échange sur l'Esotérisme, mes conseils, mes écrits et accessoirement ma Vie. Bienvenue à tous,
  • Contact

Recherche